Danse de Sang de Frédéric Livyns chez Lune Ecarlate Editions

Synopsis

Veuve depuis peu, Véronique a l’étrange sensation de ressentir la présence de son époux. En cherchant des réponses à ses questions, elle va libérer un démon aussi ancien que le monde lui-même : le Dévoreur. Elle seule peut mettre fin à cette vague de meurtres cruels qui s’abat sur la ville, mais le temps lui est compté, car, à chaque âme absorbée, le démon gagne en puissance.

Mon avis

Pour apprécier cette oeuvre, il faut le lire d’une traite ! Et c’est ce que j’ai fait. Je l’ai dévoré en une après-midi et sincèrement s’arrêter pendant la lecture serai un beau gâchis. La plume de l’auteur nous tient en halène tous le long, on plonge facilement dans l’histoire.

On suit Véronique pendant toute ça mésaventure. En voulant entrer en contact avec son mari, un petite bourde va changer son destin et surtout là mettre en danger. Ce démon (ou exu dans l’oeuvre) tue de plus en plus, devenant puissant et semant la terreur, surtout le chagrin à notre héroïne.

J’ai passé un agréable moment à le lire. Je fus tellement absorbé par ma lecture que je partageai la sensation d’angoisse et de peur de l’héroïne. Pas une seule fois je me suis ennuyé tout le long de ma lecture. 
Un énorme merci à Lune Edition pour cette superbe oeuvre !

Bonne lecture !

/!\ Cette chronique apparaît sur une autre plate forme de chronique auxquelles j’ai appartenu. Ne faisant plus parti de celle-ci, je me permet de les récupérer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :