Vespertine T1 : Vespertine de Margaret Rogerson chez Castlemore

Synopsis

L’autrice best-seller de Sorcery of Thorns et Enchantment of Ravens est de retour !

Entrez dans l’univers sombre de Vespertine, et arpentez un monde hanté par de dangereux et fascinants revenants…

Les morts de la Loraille ne reposent pas en paix.

Artemisia suit l’enseignement pour devenir une sœur grise, chargée de purifier les corps des défunts pour que leur âme puisse gagner l’au-delà ; dans le cas contraire, ils se relèvent sous la forme d’esprits vengeurs qui s’en prennent aux vivants. Un travail de l’ombre qui lui convient parfaitement : Artemisia préfère avoir affaire aux morts plutôt qu’aux vivants, qui se méfient de ses mains brûlées et de son passé trouble.

Quand son couvent est attaqué par des soldats possédés, Artemisia n’a d’autre choix que de réveiller un antique esprit emprisonné dans une relique. Faire appel à l’extraordinaire pouvoir de cet esprit malfaisant menace de la consumer, mais le mal se répand sur la Loraille, et pousse la jeune fille à remettre en question tout ce qu’on lui a enseigné.

Ce revenant est peut-être le seul être qui puisse aider Artemisia à vaincre l’ennemi… si tant est qu’il ne la trahisse pas en premier.

Mon avis

Je devais lire ce premier tome en lecture commune et… Je n’ai pas réussi à tenir le rythme.

Tout simplement, parce que j’ai eu du mal à me plonger dans l’œuvre.

Je trouve que l’univers est très intéressant. La plume… Plutôt moyens. Il y a des moments très prenants comme le moment où Artémisia récupère la relique et que le revenant commence à prendre possession d’elle. Et d’autres moments où je galérais à rester concentrer notamment lorsqu’elle arrive à Bonsaint.

J’ai eu du mal avec l’héroïne ! Il y a des moments très intéressants, le fait qu’elle est très courageuse et humaine. Mais, d’autre fois où elle était impassible et j’avais du mal avec elle. Ses longues réflexions ne m’aidaient pas à rester plongé dans ma lecture.

Par contre, j’ai aimé les personnages secondaires et le fameux revenant. Son évolution est très sympa !

Je trouve que l’intrigue démarre tard. On suit le duo parce qu’ils subissent la situation. J’ai trouvé que c’était à partir des trois-quarts du livre que ça devient intéressant. Qu’un protagoniste apparait à peu près !

Ce livre n’est pas mauvais. J’ai eu du mal à plonger dedans et le récit ne m’aidait pas tout le temps.

J’ai vu que c’était une duologie (normalement). J’espère que la suite ira mieux.

Bonne lecture !

Note

Liens

Version physique

Amazon : Vespertine T1

Fnac : Vespertine T1

J’ai mis les liens de la version relié, étant encore disponible au moment de la chronique.

Version numérique

Amazon : Vespertine T1

Fnac : Vespertine T1

Un commentaire sur “Vespertine T1 : Vespertine de Margaret Rogerson chez Castlemore

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :